Maider Martineau

*crédit photo : Sébastien Meilleux

Musicienne basque spécialisée en trikitixa (accordéon chromatique), alboka (corne) et pandero (tambourin), Maider Martineau est également chanteuse, professeure d’instruments et cheffe de chœur. Elle aime se définir comme une musicienne qui danse, une danseuse qui compose, une artiste du geste et du son dans tous leurs états.

Elle commence par la danse basque ainsi que l’exploration des instruments qui peuplent sa maison natale et sa culture basque pour les étudier ensuite au sein d’associations, de conservatoires et d’universités à Bayonne, Toulouse, Québec puis Montréal. Ainsi, simultanément à une pratique de terrain faite de scènes et de rencontres avec des musiciens inspirants tels que Joseba Tapia, Alaitz Teletxea ou encore Sabin Jacques, elle obtient des diplômes de musique traditionnelle : le DEM (Diplôme d’Études Musicales) avec Xavier Vidal au Conservatoire de Toulouse et le DE (Diplôme d’État) à l’Institut Supérieur Des Arts de Toulouse, ce qui lui permet d’enseigner son art dans les conservatoires et écoles de musique en France. Elle obtient une maîtrise en musique – didactique instrumentale – à l’Université Laval de Québec. En parallèle, elle étudie l’accordéon chromatique avec Philippe de Ezcurra et Grégory Daltin. Elle se passionne également pour la composition électroacoustique avec Bertrand Dubedout, valide son prix au Conservatoire de Toulouse et s’y replonge actuellement avec Robert Normandeau à l’Université de Montréal.

En associant l’interprétation à la composition dans des groupes comme TokaTaNoka et Sasi Ardiak, Maider imagine une rencontre entre musique traditionnelle, danse et électroacoustique.