Showan Tavakol

Showan Tavakol est né en 1979 à Téhéran, en Iran. Il a obtenu une licence en musique à l’Université de Téhéran dans la Faculté des beaux-arts et une maîtrise en interprétation du kamancheh (un type de vièle à pique). Il a commencé à apprendre la musique en 1989 en jouant d’abord le violon, puis a plus tard été attiré par la musique iranienne et l’apprentissage du kamancheh.

Intéressé par l’ethnomusicologie, Showan a suivi des cours avec Mohsen Hajarian et Reza Darvishi en Iran, ce qui lui a permis d’acquérir une grande expertise des instruments folks et ethniques. Après s’être installé au Québec en 2015, il a suivi les cours de maîtrise en composition instrumentale à l’Université de Montréal avec Ana Sokolovic et Hugues Leclair.

Showan est actuellement compositeur en résidence pour divers ensembles orchestraux de Montréal. Il compose aussi pour des films documentaires, des courts et longs métrages tel Manuscripts Don’t Burn réalisé par Mohammad Rasoulof et présenté au Festival de Cannes en 2013. Il a agi comme soliste de plusieurs pièces qu’il a composées pour kamancheh et orchestre, notamment le Concerto pour kamancheh et orchestre symphonique salué par le jury du festival de Fajr qui est l’évènement de musique de ce type le plus important en Iran. En 2016, Showan a aussi écrit et joué une pièce pour kamancheh et orchestre interprétée par le Nouvel Ensemble Moderne de Montréal (NEM). Enfin, il a participé à la création de trois albums musicaux, soit On trolley of time pour violon, piano, contrebasse, vibraphone, kamancheh, dotar, tanbur et percussions orientales par Ravi Azar Kimia (en Iran) ; Suge sarv pour trois kamancheh, contrebasse et timbale, paru sous Thelemic Art Records (en Allemagne) ; Parallax view pour kamancheh, accordéon, piano et oud édité par Ava Khorshid (en Iran).